MCTA / ICNA Management et Contrôle du Trafic Aérien

PDF
Vous êtes ici :

MCTA / ICNA Management et Contrôle du Trafic Aérien

Résumé de la formation

  • Type de diplôme: Diplôme visé niveau bac+5 grade master
  • Domaine: Sciences, Technologies, Santé

Présentation

Présentation

Œuvrer pour un trafic aérien sûr et efficace

Assurer 24h/24 l'écoulement sûr et efficace du trafic aérien : c’est le métier du Contrôleur aérien. Ce métier exige un sens aigu des responsabilités, un excellent niveau d’anglais, la satisfaction à des normes d’aptitude médicale. Les élèves contrôleurs aériens bénéficient d’une formation rémunérée et d’un emploi assuré dès la fin de leur scolarité au sein de la fonction publique (Direction Générale de l’Aviation Civile).

 

A noter : Grade de Master en Management et Contrôle du Trafic Aérien (MCTA), reconnu par le Ministère de l’Enseignement Supérieur

 

 

Informations supplémentaires

La formation

La formation MCTA des élèves ICNA est assurée par l’ENAC et dure 3 ans. A la différence d’une formation classique de Master, la formation ICNA est basée sur le principe de l’alternance étroite entre théorie et pratique. Efficace, originale, cette démarche vous permet d’acquérir à la fois connaissances et savoir-faire professionnel. La formation MCTA se compose de deux périodes de 18 mois : la licence européenne de contrôleur stagiaire et la formation en centres opérationnels.

Qu'est-ce que la formation MCTA ?

La formation en Management et Contrôle du Trafic Aérien (MCTA) permet essentiellement d’accéder au corps de la fonction publique ICNA (Ingénieurs du Contrôle de la Navigation Aérienne). Les élèves ICNA bénéficient d’une formation rémunérée et d’un emploi assuré dès la fin de leur scolarité au sein de la fonction publique (la Direction Générale de l’Aviation Civile). La formation peut également être accessible à des Etats ayant signé une convention avec l’ENAC.

La formation confère le grade de Master aux étudiants obtenant le diplôme délivré par l’ENAC.

La formation MCTA est une formation systémique qui prépare à la fois aux fonctions de contrôleur de la circulation aérienne mais aussi aux métiers du management du trafic aérien. En effet le contrôleur aérien n’a de cesse de s’adapter à de nouveaux supports de travail, de nouvelles réglementations et de nouveaux outils tout en assurant la sécurité et la régulation du trafic aérien. Ce métier et donc cette formation exigent avant tout un sens aigu des responsabilités, un excellent niveau d’anglais et la satisfaction à des normes d’aptitudes médicales.

 

La licence européenne de contrôleur stagiaire

A l’ENAC, vous recevrez une formation de 18 mois pour l’obtention de la licence européenne de contrôleur stagiaire (aérodrome, approche et en-route). Il s'agit de maîtriser l'environnement technique propre au contrôle aérien.

Au programme également : gestion et économie du transport aérien, management de projet, organisation de l’aviation civile française et internationale... Un enseignement de haut niveau riche et diversifié. La formation à l'anglais, indispensable à l'exercice du métier, y occupe une place centrale.

Point fort de cette formation : l’ENAC recrée pour vous des conditions réelles de travail. Vous bénéficiez pour cela des outils pédagogiques les plus performants : simulateurs de contrôle d’approche et de contrôle en-route (80 postes de travail, 750 avions pilotés simultanément) et simulateurs de contrôle d’aérodrome (images de synthèse sur grand écran pour un champ de vision de 360°). Ces équipements de pointe font de l’ENAC l’une des écoles les plus avancées au monde.

Au bout des 18 mois à l'ENAC, vous serez affectés en fonction de votre classement, selon les besoins de la DGAC, dans l'un des cinq centres de contrôle (Athis-Mons, Aix-en-Provence, Bordeaux, Brest et Reims), ou dans l'un des 39 grands aéroports français.

 

La formation en centres opérationnels

Vos différents stages en centres opérationnels durent 18 mois également, et se déroulent principalement dans votre premier centre de contrôle. Ils vous permettront d’appréhender toutes les facettes de votre futur métier par un enseignement progressif et personnalisé. Ils comprennent également deux stages linguistiques de 3 semaines en pays anglophone, une formation au brevet de pilote privé, un stage dans une compagnie aérienne.

La scolarité initiale de 3 ans se conclut par la soutenance du rapport de Projet de Fin d’Études et se poursuit, en fonction du centre où vous exercerez, par une formation pratique d'une durée moyenne de 2 ans pour l’acquisition de la qualification de contrôle qui vous permettra d’exercer pleinement vos responsabilités.

 

Fiche RNCP associée à la formation

Programme

Contenu de la formation

L’élève en management et contrôle du trafic aérien bénéficie, en alternance à l’Ecole nationale de l’aviation civile (ENAC) et dans le milieu professionnel :

a) D’un enseignement général comprenant des cours, des conférences, des travaux pratiques sur des matières de connaissances générales et techniques incluant notamment les exigences communautaires ;

b) D’une formation au contrôle aérien, théorique et pratique sur simulateur, dont le contenu est défini en liaison avec la direction des services de la navigation aérienne en conformité avec les exigences communautaires ;

c) D’une formation à l’expertise, à l’encadrement et d’une initiation à la recherche ;

d) D’une formation avancée à l’anglais qui répond aux exigences suivantes : obtention de la mention linguistique requise pour la licence communautaire (1) de contrôleur de la circulation aérienne et obtention du niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) ;

e) De stages et de visites en centres opérationnels et en milieu professionnel.

Organisation de la formation

Admission

Condition d'accès

Le recrutement des élèves s'effectue par la voie d'un seul concours.

Cliquez ici  pour accéder à la notice d'informations publiée pour le recrutement 2018.

Pour plus d'informations sur les conditions d'accès, cliquer ici.

Et après

Insertion professionnelle

Assurer la sécurité et la fluidité du trafic aérien : telle est la mission du contrôleur aérien. Un enjeu capital qui exige esprit d’analyse et une grande capacité de prise de décision.

Le contrôleur aérien doit faire preuve d’analyse et d’anticipation pour assurer des espacements sûrs entre les avions qu’il guide en transmettant des instructions de trajectoire vitesse et altitude. Il est à l’écoute des pilotes, des autres contrôleurs aériens et intègre constamment différents paramètres tels que les conditions météorologiques, la densité et la complexité du trafic…

Ce métier multitâche exige un esprit d’analyse, une mémoire de travail très développés, ainsi que le sens du travail en équipe. Il nécessite de savoir prendre des décisions en temps réel tout en gardant en permanence la maitrise de son stress.

Les ICNA gèrent les roulages au sol, les décollages et atterrissages mais aussi les trajectoires de départs et d’arrivées lorsqu’ils travaillent en tour de contrôle. Ils séparent et guident les avions qui survolent le territoire et entrent dans l’espace aérien lorsqu’ils travaillent dans un centre de contrôle en-route. Ils sont au cœur du système de la navigation aérienne. Pour assurer un service continu toute l’année, les contrôleurs aériens sont amenés à travailler par équipe en horaires décalés selon un rythme adapté.

A l’avant-garde du domaine aéronautique, ils travaillent avec des outils (écrans radars, moyens de communication, interfaces) en perpétuelle évolution. Après avoir acquis une solide expérience du contrôle aérien, certains ICNA ont la possibilité d’évoluer vers des métiers d’expertise ou d’encadrement.

Si vous voulez exercer un métier aéronautique passionnant, gratifiant, à fortes responsabilités et à la pointe de la technologie, vous avez le profil pour devenir ICNA.

Contact(s)

Lieu(x) de la formation

  • Toulouse

Responsable(s)

Laurent FOURNIER

Chef de programme pédagogique/Academic programme manager

Tél : +33 5 62 17 46 12

Email : laurent.fournier @ enac.fr

Plus d'infos

Niveau d'étude
BAC +5

Public concerné

  • Formation initiale